Joker: Une spirale infernale qui ne nous laissera pas indemne​

Joker: Une spirale infernale qui ne nous laissera pas indemne

Synopsis:

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

Critique Joker:

Note: 9/10

Le réalisateur Todd Phillips revient cette année avec Joker donnant ainsi son interprétation du personnage avec un scénario original. En tête d’affiche nous retrouvons Joaquin Phoenix. Nous retrouvons également Frances Conroy, Zazie Beetz, Robert De Niro & Brett Cullen.

Dans ce film nous suivrons Arthur Fleck qui travaille en tant que clown et souhaite faire carrière en tant que comique. Sauf que celui-ci souffre d’une malade mentale, qui lui provoque des crises de rire. Pendant que les rues Gotham City s’enflamment autour des problèmes sociaux, le cas d’Arthur Fleck s’aggrave et le pousse de plus en plus vers la folie, ainsi vers la destinée qu’on lui connaît le Joker… Dans le rôle d’Arthur Fleck, nous retrouvons un Joaquin Phoenix métamorphosé qui nous offre une grosse prestation où son personnage sombre dans la démence la plus folle. Bien évidemment, la comparaison avec Heath Ledger est inévitable bien que celui-ci incarne un Joker ayant déjà totalement basculé dans la folie. Les seconds rôles renforcent la noirceur du récit et se révèlent être un atout majeur dans cette spirale infernale.

Côté mise en scène, le réalisateur Todd Phillips et ces équipes ne font pas dans la demi-mesure et nous offrent un vrai film noir qui ne laissera pas indifférent. En plus d’un personnage principal fort, le contexte politique et social donne de l’ampleur au film. Ces principaux facteurs reflètent subtilement des aspects de notre société, prête à exploser face à ses différents problèmes. Plongé dans un Gotham des années 70, le soin apporté à la photographie, nourrit davantage dans cette ambiance pesante et insurrectionnelle. Nous n’oublierons pas les 20 dernières minutes où tout bascule dans une extrême violence et montre l’ascension d’un homme délaissé par sa société.

Avec ce nouveau film, Todd Phillips réussit son pari et nous offre un film fort, intense et captivant. Joaquin Phoenix démontre une fois encore tout son talent en incarnant d’une main de maître ce clown fou. Joker est une spirale infernale qui ne nous laissera pas indemne.

Bande-annonce: