Annabelle: un retour frissonnant et angoissant

Annabelleaffiche

Sortie : 8 Octobre 2014
Type : Epouvante, horreur
Réalisateur : John R. Leonetti
Avec : Annabelle Wallis, Ward Horton, Alfre Woodard…
Durée : 1H38

Synopsis:

John Form est certain d’avoir déniché le cadeau de ses rêves pour sa femme Mia, qui attend un enfant. Il s’agit d’une poupée ancienne, très rare, habillée dans une robe de mariée d’un blanc immaculé. Mais Mia, d’abord ravie par son cadeau, va vite déchanter.
Une nuit, les membres d’une secte satanique s’introduisent dans leur maison et agressent sauvagement le couple, paniqué. Et ils ne se contentent pas de faire couler le sang et de semer la terreur – ils donnent vie à une créature monstrueuse, pire encore que leurs sinistres méfaits, permettant aux âmes damnées de revenir sur Terre : Annabelle…

Critique: note 7/10

L’année dernière nous avons eu le phénomène The Conjuring où l’on a pu découvrir une poupée bien différente des autres: Annabelle. C’est celle-ci que nous retrouvons cette année pour son propre film. A la réalisation nous retrouvons John R. Leonetti, notamment directeur de la photographie d’Insidious et de The Conjuring mais il a également réalisé Mortal Kombat: Annihilation et L’Effet Papillon 2. Côté casting, nous découvrons Annabelle Wallis (Mensonges D’Etat, X-Men: Le Commencement), Ward Horton (30 Ans Sinon Rien, Le Loup De Wall Street), Alfre Woodard (Desperate Housewives, 12 Years A Slave) ou encore Tony Amendola (Le Masque De Zorro, Once Upon A Time).

Pendant quasiment une heure quarante nous reviendrons sur les origines d’Annabelle, plus précisément sur ses premiers actes machiavéliques. Elle va sévir sur la famille de Mia et John, un couple de jeunes parents bien tranquilles. Dans le rôle de la mère nous retrouvons Annabelle Wallis, qui incarne parfaitement cette jeune femme enceinte dont la vie de couple se déroule pour le mieux avec son mari John. Ce dernier est joué par Ward Horton qui apportera une touche protectrice d’un homme qui est prêt à tout pour protéger sa famille. Quant à Tony Amendola, celui-ci incarne le Père Perez un homme de Foi dont la sagesse est importante. Enfin, le d’Evelyn est jouée par Alfre Woodard qui apportera une touche un peu plus sensible et sera un peu comme une mère pour notre jeune couple.

Côté mise en scène, celle-ci regroupe tous les éléments habituels du film d’horreur sans renouveler le genre mais qui fonctionnent très bien ici. L’ambiance du film est faite pour que l’on ressente ce que vivent les personnages notamment l’angoisse, l’apaisement puis le frisson. Côté son d’ambiance nous serons complètement plongés dans cette atmosphère, de plus la musique complétera le tout et nous mettra par moments mal à l’aise.

Avec ce film, le réalisateur John R. Leonetti nous plonge dans une ambiance angoissante et stressante qui fera en bondir plus d’un. De plus le casting qui ne se dote pas réellement de grosses têtes d’affiches est un atout pour mieux nous mettre dans l’ambiance. Pour ceux qui veulent se faire peur et passer un bon moment avec Annabelle, prenez votre courage à deux mains et foncez!