Aladdin: Une adaptation envoûtante et enchanteresse.

Synopsis: 

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Critique Aladdin:

Note: 9/10

Après Maléfique, Cendrillon, Le Livre De La Jungle ou encore La Belle et La Bête, un autre grand classique a le droit à sa version en live-action, Aladdin. 

Alors que les premières images nous laissaient un peu perplexe, on peut le dire, après avoir découvert le film en salle, cette adaptation est une bonne surprise. Alliant tradition et modernité, Aladdin émerveille et envoûte le spectateur du début à la fin. L’essence du dessin animé que l’on affectionne tant, est bel et bien préservé. Comme pour les précédents live-actions, certaines libertés ont été prises mais chacune trouve leur place et offre au spectateur, une dose de surprise et de magie qui fait mouche à chaque fois. 

Côté casting, dans l’ensemble chaque acteur donne vraiment vie au personnage qu’il interprète. Naomi Scott est sans aucun doute la plus belle révélation du film, que ce soit par son jeu d’actrice ou sa prestation vocale. Elle nous offre ainsi une Jasmine moderne, charismatique, sûre d’elle et passionnée. Elle forme un très beau duo avec Mena Massoud qui interprète Aladdin. Mena quand à lui, a parfaitement su se glisser dans la peau du personnage, à la fois maladroit et aventurier, il est le parfait reflet du Aladdin version animée. Alors que l’on pouvait avoir quelques craintes sur le génie, Will Smith en véritable showman a ingénieusement pris les choses en main et nous offre une prestation de haut vol. Certes il ne nous fera pas oublier la prestation vocale du regretté et si talentueux Robin Williams mais il le faut le dire, Will Smith a recréé le personnage à sa manière et c’est une explosion d’émotion qu’il nous offre. La seule petite déception vient du personnage de Jafar, qui est un peu loin de l’homme que l’on imaginait. Même si Marwan Kenzari fait parfaitement le travail et on ne remet pas en cause son talent, son interprétation manque de ce fait de maturité et également un peu de charisme. Nous n’oublierons pas également les très bonne prestation de Nasim Pedrad ou encore Navid Negahban qui viennent agrémentés ce fabuleux show. 

Guy Ritchie a parfaitement su réinventer ce conte de fées, qui sait parler aux petits comme aux grands. Le réalisateur et son équipe mixent ainsi le genre du live-action avec le genre musical façon Bollywood, et c’est grandiose. Dynamique, entraînant, magique, c’est un véritable feu d’artifice sur grand écran. La mise en scène dynamique nous rappellera même l’excellent Sweeney Todd de Tim Burton par moments. Côté musique, on retrouve Alan Menken qui fait parler une fois encore son génie et nous offre des musiques splendides reprenant le thème bien évidemment, tout en les modernisant et c’est prodigieux. Côté chanson c’est la même chose, on s’amuse à redécouvrir ses classiques, que l’on connaît par cœur ou presque, dans une version remixée. Une nouvelle chanson fait également son apparition et s’intégrera merveilleusement bien à la tracklist déjà connue.

Avec ce nouveau live-action, Disney sait une fois encore nous offrir un spectacle grandiose avec une bonne dose de magie. Aladdin ne tombe pas ainsi dans le piège de la vulgaire adaptation, il se réinvente d’une certaine façon avec brio et modernité. Embarquez sur votre tapis volant et partez à la découverte de cette merveilleuse aventure envoûtante et enchanteresse.

Bande-annonce: