Bienvenue À Suburbicon: Joyeusement macabre et divertissant

Date de sortie: 6 décembre 2017
De: George Clooney
Avec: Matt Damon, Julianne Moore, Noah Jupe …
Genres: Policier, Drame, Comédie
Durée: 1h 44min

Synopsis:

Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement entretenues, l’endroit parfait pour une vie de famille. Durant l’été 1959, tous les résidents semblent vivre leur rêve américain dans cette parcelle de paradis. Pourtant, sous cette apparente tranquillité, entre les murs de ces pavillons, se cache une réalité tout autre faite de mensonge, de trahison, de duperie et de violence… Bienvenue à Suburbicon.

Critique Bienvenue À Suburbicon:

Note: 7/10

Après Les Marches du Pouvoir ou encore Monuments Men, George Clooney est de retour derrière la caméra avec Bienvenue À Suburbicon. Il s’entoure d’un casting efficace, on y retrouve Matt Damon, Julianne Moore ou encore Oscar Isaac.

Le film nous plonge dans le quotidien tranquille de la ville de Suburbicon. Outre les caractéristiques et aspects idylliques de cette ville, on découvre rapidement que les apparences sont parfois trompeuses. On suit particulièrement la famille Lodge qui reflète à la perfection ce qu’est réellement cette ville…. L’alliance de George Clooney à la réalisation et des Frères Coen au scénario nous offre une comédie noire débordante de satires politiques et sociales. Une multitude de sujets y sont ainsi abordés, le racisme, la suprématie blanche, la politique actuelle des Etats-Unis etc… cassant ainsi l’image du modèle américain parfait. Même si l’histoire reste assez prévisible, on accrochera rapidement au récit principal, bien ficelé malgré un rythme décousu qui se révélera finalement être l’une des forces et permettra ainsi aux spectateurs d’être surpris à bien des niveaux. La mise en place est également un peu trop brouillon baladant le spectateur, passant d’un sujet à un autre, sans que celui-ci comprenne vraiment où veut nous emmener le réalisateur. Outre ces quelques faiblesses, George Clooney nous offre un récit riche, sans aucun cas subtil. Il est ainsi impossible de rester de marbre devant ce récit amer, qui nous montre sans détour et avec une certaine violence orale et physique les faux-semblants de la société américaine actuelle et passée.

Le casting est parfait. Chacun y trouve sa place qu’il en va de Matt Damon qui est brillamment utilisé à contre-emploi à Juliane Moore qui sera surprendre en interprétant deux personnages sans oublier Oscar Isaac qui est diaboliquement génial. On retiendra tout particulièrement la très belle prestation du jeune Noah Jupe qui par son innocence, sera le repère du spectateur.

Côté ambiance, Bienvenue à Suburbicon nous replonge dans les années 50, relevé par la musique d’Alexandre Desplat qui a su une fois, encore, parfaitement trouver l’essence qui emporte d’autant plus le spectateur dans cette folie furieuse.

À la fois déconcertant et haletant, George Clooney arrive à surprendre où on ne l’attend pas sans oublier ses convictions. On regrettera uniquement que le scénario soit prévisible mais on plongera avec aisance dans ce remue-ménage joyeusement macabre et divertissant.

Bande-annonce:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *