Carbone: Un polar noir porté par un Benoît Magimel brillant

Date de sortie: 1 novembre 2017
De: Olivier Marchal
Avec: Benoît Magimel, Gringe, Idir Chender …
Genre: Policier
Durée: 1h 44min

Synopsis:

Menacé de perdre son entreprise, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte.

Critique Carbone:

Note: 8/10

Après Les Lyonnais, Olivier Marchal revient cette année avec son sixième film, Carbone. Une fois encore il s’équipe d’un casting choc. On y retrouve Benoît Magimel, Michaël Youn, Laura Smet, Gringe, Dani, Gérard Depardieu ou encore le jeune acteur Idir Chender.

Suite à la faillite de son entreprise, Antoine va avoir la brillante idée de détourner de l’argent grâce à une faille dans la loi et aux conseils de son ami et comptable Laurent. Il va ainsi s’associer aux frères Wizman et à Kamel Dafri un trafiquant de banlieue. Dans le rôle d’Antoine nous retrouvons Benoît Magimel, l’acteur nous offre une excellente prestation. Les deux frères Wizman sont incarnés par Gringe (Simon) et Idir Chender (Éric), ce duo inattendu fonctionne parfaitement grâce au caractère opposé des deux personnages. Bien qu’il soit peu présent, Gérard Depardieu en impose une fois encore dans le rôle du milliardaire Goldestein et beau-père d’Antoine. Moussa Maaskri tire très bien son épingle du jeu en gangster de banlieue sans tomber dans le cliché. Laura Smet saura également se faire une place dans ce milieu masculin. Il en est de même pour Dani, en mère protectrice et connaissant bien le milieu du banditisme. Le reste du casting est tout aussi bon et saura nous surprendre comme Michaël Youn dans ce rôle à contre-emploi et plus sérieux. 

Côté mise en scène, Olivier Marchal nous embarque dans un thriller où la tension est palpable de bout en bout. Le réalisateur s’attelle ici à l’affaire concernant la taxe carbone. Entre fiction et réalité, le réalisateur de 36 Quai des Orfèvres nous rapproche fort du personnage central dont la société est en faillite et doit finalement contourner le système afin de se faire de l’argent. Nous sommes ainsi pris très vite au jeu en attendant le dénouement final. Une nouvelle fois, Olivier Marchal nous offre des séquences d’action efficaces qui seront faire mouche. Enfin, la bande-son est assez variée et rythme parfaitement le film. 

Avec ce nouveau film, Olivier Marchal nous embarque dans une histoire prenante où le spectateur pourra se reconnaître au travers des différents personnages. De plus, le casting est excellent et porté par un Benoît Magimel brillant. Carbone est un polar noir et brutal.

Bande-annonce:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *