Quelques Minutes Après Minuit: Conte poignant à la fois poétique et intelligent

Date de sortie: 4 janvier 2017
De: Juan Antonio Bayona
Avec: Lewis MacDougall, Sigourney Weaver, Felicity Jones…
Genres: Fantastique, Drame
Durée: 1h 48min

Au cinéma le 4 janvier 2017

Synopsis:

Conor a de plus en plus de difficultés à faire face à la maladie de sa mère, à l’intimidation de ses camarades et à la fermeté de sa grand-mère. Chaque nuit, pour fuir son quotidien, il s’échappe dans un monde imaginaire peuplé de créatures extraordinaires. Mais c’est pourtant là qu’il va apprendre le courage, la valeur du chagrin et surtout affronter la vérité…

Critique Quelques Minutes Après Minuit: note 8/10

Juan Antonio Bayona, réalisateur du futur Jurassic World 2, adapte le roman Quelques Minutes Après Minuit écrit par Patrick Ness, également scénariste du film. En tête d’affiche nous découvrons le jeune Lewis MacDougall, il est épaulé par Felicity Jones, Sigourney Weaver, Liam Neeson ou encore Toby Kebbell.

Dans ce film, nous suivrons Conor qui se fera comme ami, un arbre géant pour oublier que sa mère est en phase terminale d’une longue maladie. Il devra également faire face à sa grand-mère qu’il n’apprécie guère. Conor est incarné par Lewis MacDougall, le jeune acteur saura nous émouvoir avec ce personnage fort et intense.  Felicity Jones qui joue sa mère saura une fois encore nous prouver son talent et étend sa palette de jeu. Dans le rôle de la grand-mère, nous retrouvons une Sigourney Weaver froide et sévère. Ce rôle lui correspond parfaitement. Enfin, Liam Neeson qui prête sa voix à l’Arbre saura capter notre attention grâce à sa voix si particulière.

Côté mise en scène, J. A. Bayona nous transporte habilement entre réalité et fantastique. Le film nous plongera ainsi dans un contexte familial difficile où l’imaginaire de l’enfant l’emporte. Cette échappatoire nous emmène donc dans un univers fantastique raconté avec subtilité. C’est là que nous voyons que le réalisateur espagnol s’est entouré d’une équipe technique remarquable. On voit ainsi le soin apporté aux effets spéciaux qui nous blufferont. Les thèmes traités tels que la maladie ou l’amour maternel nous ferons penser à l’excellent Mister Babadook.

Avec ce nouveau film, Juan Antonio Bayona nous transporte dans un univers sombre où le subconscient se révèle être une échappatoire de bon conseil. Le casting est parfait et saura nous convaincre. Quelques Minutes Après Minuit est à la fois poétique et subtilement intelligent.

Bande-annonce: