Warcraft: une épopée épique au bel avenir

Warcraft Le Commencement poster

Date de sortie: 25 mai 2016
De: Duncan Jones
Avec: Travis Fimmel, Paula Patton, Ben Foster…
Genres: Action, fantasy, aventure
Durée : 2h03min

Synopsis:

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Le pacifique royaume d’Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs: des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l’autre à l’extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.

Critique Warcraft: note 9/10

Pour son nouveau film, le réalisateur Duncan Jones a pris le risque d’adapter l’un des plus célèbres jeu-vidéo: Warcraft. Pour ce film il s’offre un casting 5 étoiles et varié. On y retrouve Dominic Cooper (Captain America, Preacher), Paula Patton (Déjà Vu, Mission Impossible: Protocole Fantôme), Ben Foster (The Program, Du Sang et des Larmes), Travis Fimmel (Vikings, Maggie a un Plan), Clancy Brown (Star Wars: Clone Wars, Daredevil), Ben Schnetzer (Pride, The Riot Club) ou encore Toby Kebbell (Cartel, La Planète Des Singes: L’Affrontement).

Le monde des Orcs est anéanti, leur seul moyen de survie est d’envahir le royaume d’Azeroth. Grâce à leur chef Gul’dan, une poignée des meilleurs vont atterrir sur Azeroth grâce à l’ouverture d’un portail et vont se voir ainsi affronter le roi Llane et ces hommes. Dominic Cooper est parfait en roi Llane et réussit à lui donner le charisme dont il a besoin. Dans le rôle de Medivh nous retrouvons Ben Foster qui nous livre une excellente performance grâce à ce personnage mystérieux, qui nous réserve bien des surprises. La révélation de ce film sera Ben Schnetzer qui incarne Khadgar un jeune magicien talentueux et déterminé. Nous retiendrons également Travis Fimmel qui incarne Lothar ce guerrier valeureux et redoutable. Niveau doublage, nous n’oublierons pas les performances de Toby Kebbell (Durotan et Antonidas), Robert Kazinsky (Origami) ou encore Daniel Wu (Gul’dan). Le reste du casting est tout aussi bon ce qui nous permet de bien nous immerger dans cet univers.

Côté mise en scène, Duncan Jones et son équipe ne lésinent pas sur les moyens et nous en mettent plein la vue. Le film réussit à nous transporter dans un nouvel univers qui se révèle être riche et nous promet un bel avenir. Entre Humains et Orcs, le bestiaire est riche car nous verrons également des Nains, des Elfes et différents animaux. Bien que tous ne soient pas exploités à 100%, nous ne doutons pas que nous les verrons dans les futures suites. Les scènes de combat sont particulièrement intenses et par moments plutôt violentes. Certaines prises de vue nous rappelleront fortement le jeu-vidéo, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Techniquement le film est une vraie réussite et les effets spéciaux sont assez bluffants notamment au niveau des Orcs. La 3D est correcte dans son ensemble mais n’est pas indispensable et assombrit le film. De plus, nous remarquerons le soin apporté aux différents costumes et décors qui ornent le film grâce aux équipes de Weta. Cette adaptation redonne un vrai souffle au genre que l’on avait rarement vu depuis Le Seigneur Des Anneaux. Enfin, la musique composée par Ramin Djawadi est une pure réussite ce qui nous plonge totalement dans cette grande aventure.

Avec ce nouveau film, le réalisateur Duncan Jones réussit le défi de transposer sur grand écran Warcraft avec intelligence et nous en met plein la vue. De plus, le casting est très bon et arrive à nous faire attacher aux différents personnages. Pendant quasiment 2h nous sommes transportés dans ce nouvel univers comme l’a su faire Peter Jackson avec sa double trilogie. Warcraft Le Commencement se révèle être une réussite et redonne un souffle épique à l’Heroïc Fantasy. Nous attendons avec impatience la suite de cette aventure qui promet d’être une fois encore spectaculaire.

Bande-annonce: