Seul Sur Mars : Un survival spatial passionnant et prenant

Date de sortie :  21 octobre 2015  Réalisé par : Ridley Scott Avec : Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig... Genre : Science fiction Durée : 2h21min

Date de sortie : 21 octobre 2015
Réalisé par : Ridley Scott
Avec : Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig…
Genre : Science fiction
Durée : 2h21min

Synopsis :

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

Critique : note :10/10

L’année dernière Ridley Scott nous offrait sa vision de la Bible avec Exodus. Cette année le cinéaste retourne dans les étoiles et la conquête de l’espace avec Seul Sur Mars tiré du roman éponyme. Une fois encore le papa d’Alien s’offre un casting solide et varié. Nous y retrouvons Matt Damon (Ocean’S Eleven, Green Zone), Jessica Chastain (Crimson Peak, A Most Violent Year), Kristen Wiig (Paul, Imogene), Kate Mara (Le Sang Des Templiers, We Are Marshall), Chiwetel Ejiofor (12 Years A Slave, Half Of A Yellow Sun) ou encore Michael Peña (End Of Watch, Ant-Man).

Dans ce film nous suivrons l’astronaute Mark Watney laissé pour mort sur Mars par son équipage suite à une tempête. Quelques heures après Mark Watney se réveille seul sur la planète rouge, il est alors question de survie… Dans le rôle de Mark Watney, nous retrouvons un Matt Damon en pleine forme et nous livre ici une prestation forte et solide teintée d’humour. Son équipage composé de Melissa Lewis (Jessica Chastain), Beth Johanssen (Kate Mara), Chris Beck (Sebastian Stan), Rick Marinez (Michael Peña) et Alex Vogel (Aksel Hennie). Cette troupe d’acteurs forme un groupe soudé où chacun des membres donne une vraie personnalité à son personnage. On y retrouve également Jeff Daniels en directeur de la NASA, qui est confronté à une situation extrême. Ce rôle lui va très bien, il sera à la fois sérieux et désemparé. Le reste du casting est parfait avec des acteurs confirmés comme Sean Bean, Chiwetel Ejiofor et Kristen Wiig ou de jeunes talents à suivre comme Mackenzie Davis et Donald Glover.

Côté mise en scène, Ridley Scott nous emmène dans une histoire de survie assez incroyable. Dès la scène d’ouverture, le réalisateur de Prometheus nous en met pleins la vue et nous plonge dans ce qui va se transformer en film de survie. Le réalisateur joue beaucoup avec l’alternance des personnages se trouvant sur Terre et le personnage de Mark Watney. Quant à l’équipage se trouvant sur l’Hermès, ils seront un peu mis à l’écart afin de mieux les exploiter. Le réalisateur utilise aussi beaucoup l’humour, ce qui pourra surprendre dans un film sérieux comme celui-ci mais cela fonctionne parfaitement. Ridley Scott s’amuse également beaucoup avec les caméras, notamment les prises de vue à l’aide de Gopro Hero4. On remarquera le soin apporté aux différents costumes, décors et surtout les prises de vue en Hongrie et Jordanie afin de nous emmener sur Mars. Concernant la 3D, celle-ci est fluide et n’assombrit pas énormément l’image et nous en mettra ainsi plein la vue. Grâce au réalisme de ce film nous serons tenues en haleine de bout en bout. Enfin, le choix musical est assez audacieux et correspond parfaitement au côté humoristique apporté au film.

Avec ce nouveau film de science-fiction très réaliste, Ridley Scott nous prouvera une nouvelle fois son talent et sa maîtrise des nouvelles technologies. Le casting qui est varié est excellent, sans oublier la prestation sans failles de Matt Damon. Seul Sur Mars est un survival spatial passionnant et prenant. Ridley Scott nous livre un chef-d’œuvre.

Bande-annonce :